Floutage ou filoutage ?

22082009

photofouleedelarue20090509205633310arriveeinterviewrptg.jpg      Depuis quelque temps déjà le « floutage » faisait son apparition à la télévision comme il l’avait fait en premier sur les magazines pipoles. Le floutage est un procédé de retouche photographique qui permet de rendre flous les visages, les lieux ou encore les marques et enseignes qui figurent sur une photo ou sur une vidéo.

Créé à l’origine pour respecter la vie privée et rendre anonyme des personnes en vue (admirez l’oxymoran) le floutage s’est étendu progressivement étendu à l’ensemble des personnes et des biens.

         A qui la faute ?

        En premier lieu à tous ceux qui se sont engouffrés dans le vide juridique du droit à l’image en intentant des procès aux médias. Ensuite aux médias eux-mêmes frustrés des recettes publicitaires qu’elles croyaient être en droit de réclamer et qui occultaient sciemment les enseignes dans leurs publications.

Tout cela génère une nouvelle génération d’images dénuées d’intérêt où figurent des corps sans tête, des magasins sans enseigne et des automobiles sans marque.

        Mais nous ne sommes qu’au début d’un tsunami de procès en souffrance où tout un chacun pourra intenter une action en justice parce qu’il s’est reconnu sur la photo illustrant un fait divers dans un quotidien, ou un autre pendant qu’il lisait le journal dans le métro.

        La France est peuplée de filous à l’affût du moindre profit, et ne nous étonnons pas si demain notre journal quotidien illustre sa première page avec un grand carré blanc.




I.R.M de Nicolas

26072009

A propos de l’hospitalisation de NS au val de grâce l’Express fait ce commentaire. 

Arrivé à l’hôpital, il a subi un bilan sanguin, un électroencéphalogramme et une IRM (imagerie par résonance magnétique) permettant notamment d’avoir une vue précise du cerveau, précise l’Elysée 

Toujours à la pointe de l’actualité nous vous dévoilions l’IRM du cerveau de Sarkozy.

cerveau.jpg

Cliquer pour agrandir




Travail du dimanche: Sarko a encore marché sur son short.

25072009

http://www.dailymotion.com/video/x7rqji 

Rappelons les faits en deux mots. La loi visant à faire travailler le dimanche est adoptée au parlement. 500 communes sont concernées, mais la loi pourrait s’étendre à 5 ou 6000 communes, à la demande des maires et avec l’accord du préfet.

Ce qui coince c’est l’inégalité des salariés devant la loi. Certains continueront à percevoir un salaire double et récupéreront une journée de congé. Pour les autres c’est purement et simplement la banalisation du travail dominical, le dimanche étant considéré comme un jour ordinaire. Pas de majoration de salaire, pas de repos compensatoire.

La majorité semble divisée sur le sujet, comme sur bien d’autres sujets d’ailleurs, mais les godillots de Sarko n’osent pas aller plus loin, il s’agit de leur gagne-pain, et même si on râle un peu, on rentre vite dans le rang.

C’est cela la France d’aujourd’hui, on râle, mais finalement on s’en fout et on ne va pas plus loin. Avec cet état d’esprit c’est sûr Nicolas le petit pourra taper du pied et trépigner de colère encore longtemps et continuera à menacer ses troupes d’excommunication au premier manque d’allégeance.

Eh la France, ton café fout le camp.







MY SECRETS |
melimelo |
francesondage |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mascara
| ARBIA
| hors-micro