• Accueil
  • > news
  • > Société Générale ; à qui profite le crime

Société Générale ; à qui profite le crime

26 01 2008

20080124t183432z01nootrrtridsp2ofrbsfrancesocgenfusion20080124.jpg


La Société Générale annonce 6 jours après sa découverte, une fraude monumentale, une indélicatesse de « trader » qui lui fait perdre 4,9 milliards d’euros. 

Voilà l’information brute de décoffrage. 

Analysons maintenant la situation. La SG est une banque privée spécialisée dans la spéculation boursière avec des produits à risque.

 Outre-Atlantique, les fameuses « subprime » qui consistent à vendre un crédit à un taux donné (avantageux cela va de soi) sur un très long terme, ce qui suppose que vous payez pendant  20 ans les intérêts sans jamais rembourser la moindre partie du capital. Bref vous êtes toujours redevable de ce que vous avez emprunté, mais ce qui corse l’affaire c’est quand le prêteur décide d’augmenter les taux d’intérêts unilatéralement, ce qui plonge l’emprunteur dans l’incapacité de rembourser…les traites. Comme il n’a pas remboursé le capital, son bien revient en cas de non paiement en totalité à la banque. Il lui reste ses yeux pour pleurer. Oui mais le parc immobilier disponible du fait de ces confiscations de biens, est devenu gigantesque, et les prix de l’immobilier s’est effondré. Tel est pris qui croyait prendre. Les banques se retrouvent à la tête d’un parc immobilier valant le tiers de sa valeur capitalisée. Et là c’est le crack financier. Le passif dépasse l’actif, et en bon épicier c’est la banqueroute. La SG n’a pas spéculé à un tel niveau, mais il n’est pas interdit de penser qu’elle s’était spécialisée dans une spéculation à terme des marchés  européens, ce qui ressemble à s’y méprendre à des placements à risque. Elle peut certainement faire face à des placements hasardeux  engendrant des pertes, mais le phénomène est multiplié par dix par la baisse brutale de la bourse. Alors intervient un miracle, un trader qui à lui tout seul, et en dépit des contrôles, des alertes, des surveillances à de multiples niveaux, place et perd 4.9 milliards d’euros sur des comptes estampillés par la banque. Les spéculations hasardeuses de la SG ne pouvaient pas être annoncées aux actionnaires comme étant le fait d’une mauvaise gestion, mais le lampiste génie de l’informatique qui détourne et fait perdre à son employeur la totalité des dividendes qui auraient dû être versés aux petits porteurs, ça c’est plausible. L’action ayant chuté brutalement, on s’interroge aussi sur les ventes en masse avant l’annonce….et sur le rachat en masse après la chute des cours. Dans cette affaire la SG s’en sort bien, sauf si il y a enquête pour délit d’initié, et qu’elle abouti. Parions que le lampiste, qui rappelons le, n’a pas profité de l’affaire au sens pécuniaire, sera rapidement oublié, et que la SG pourra en toute impunité continuer à flouer  ses client et ses petits actionnaires.

Mais en guise d’oraison funèbre il faut citer une source de la SOCGEN qui dit :

… la SocGen a estimé que les pertes potentielles sur ses positions représentaient environ un milliard d’euros lorsqu’elles ont été découvertes samedi mais qu’elles avaient rapidement enflé lundi et mardi, la banque ayant décidé de les solder alors que les marchés boursiers du monde entier plongeaient. 

« Par malchance, il y a eu des mouvements de marché qui font que les pertes sont énormes« , a dit Daniel Bouton, le président de la SocGen, ajoutant que ces positions auraient pu dégager des plus-values si les Bourses avaient monté de lundi à mercredi.

On solde quand les marchés plongent, on évite les plus values ? De qui se moque-t-on ?

 


Actions

Informations



9 réponses à “Société Générale ; à qui profite le crime”

  1. 27 01 2008
    evelyne (18:24:27) :

    bonjour
    gilbert merci pour tes commentaires toujours sympa !!!
    bravo pour ton article
    c’est de nous que l’on se moque comme d’habitude bien sur !!
    ça fait peur ce ruc quand même dis donc !!!
    bises et bone apmd

  2. 29 01 2008
    alain (20:26:29) :

    Merci pour ces explications très claires ! m’autorises tu à mettre cet article sur mon blog ? en te citant bien sûr !
    Bonne soirée !

  3. 29 01 2008
    krissolo (20:58:10) :

    Hello,

    Le grand patron de la banque, qui est aussi administrateur, a dernièrement voulu paraitre chevaleresque en annonçant qu’il était prêt à renoncer à 6 mois de salaires. Quel beau geste! Surtout pour quelqu’un qui, entre ses fonctions de DG et sa position d’administrateur à gagner plus de 50 millions d’Euros! 50 millions d’Euros, le montant d’un super cagnotte de l’euromillions! Incroyable …

    @ + …

  4. 29 01 2008
    gilbert (23:38:28) :

    Alain
    pas de problème tu peux mettre mon article en commentaire ou sur ton blog sans problème.
    Le seul problème c’est que l’affaire va vite et que c’est un peu dépassé. Mais j’avais raison de dire que le coupable ne serait pas inquiété et pour cause. C’est une magouille pour faire baisser le prix des actions et pour les racheter au prix bas pour consolider sa position. C’est les petits actionnaires qui en auront fait les frais.

  5. 29 01 2008
    gilbert (23:39:32) :

    Aux dernières nouvelles il y aurait délit d’initié. Mais allez le prouver ! Quel scandale !

  6. 29 01 2008
    gilbert (23:42:18) :

    On vit dans un monde pourri où l’argent circule en vase clos pour quelques privilégiés. DSK 500 millions, Forgeat 600 millions, La SOGEN 4.9 milliards. Le smic 950 euros.

  7. 30 01 2008
    alain (00:59:04) :

    OK Merci ! je fais marcher les rotatives !!!

  8. 30 01 2008
    mamylette (22:24:45) :

    je n’y connais rien en finances,en trader ou autres,mais j’ai compris qu’on nous menait en bateau comme d’hab et qu’il fallait un bouc émissaire (ce n’est pas lui qui gagne dans ce magouillage).merci de tes explications,j’y vois plus clair.affaire à suivre……

  9. 1 02 2008
    juju (02:18:33) :

    quand on prend les gens pour des cons, c’est jusqu’au bout… on en a la preuve!!!

Laisser un commentaire




MY SECRETS |
melimelo |
francesondage |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mascara
| ARBIA
| hors-micro