• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 20 septembre 2007

La belgique s’effrite

20092007

blegesflamands2.gif

Je viens de voir et d’entendre sur l’étrange lucarne, une émission de C dans l’air, émission intelligente qui donne à réfléchir, qui pose de vraies questions, sans toujours avoir de vraies réponses, mais qui à le mérite d’aborder des sujets qui fâchent, donc une émission qui a sûrement un taux d’écoute à un chiffre comme disent les politiques qui ne veulent pas se mouiller.

Cette émission traitait de la scission qui s’opère à Belgique ouverte, entre la Wallonie et les Flandres.

Rappel historique.

La Belgique a été successivement, Française, Autrichienne, Prussienne, Allemande, j’en passe.

D’ailleurs dans toutes les dernières guerres la Belgique a vu passer sur son sol des hordes au pas de l’oie, des hordes en hardes, et des hordes en rade.

En 1830 (environ) un wallon, qui était un riche nanti car il possédait plusieurs puits de mine, a refusé à un Flamand qui travaillait dans sa mine une augmentation de salaire. Cela fit grand bruit et le Flamand jura qu’un jour il se vengerait de cette injustice.

Le temps passa et les mines fermèrent les unes après les autres, et le Wallon se trouva fort dépourvu. Pendant ce temps le Flamand qui avait été licencié entre-temps, avait monté une petite entreprise de plomberie qui était devenu fort prospère. Lorsqu’il reçu sa feuille d’impôts, quelle ne fut pas sa surprise de voir une importante retenue avec la mention  « «fond de secours à la Wallonie ». Passé l’étonnement il sortit dans la rue en brandissant sa feuille d’impôts et en criant au scandale. Il le fit d’ailleurs en Néerlandais.

Très vite il fut rejoint par un puis dix et enfin mille Flamands qui s’accordèrent pour dire que ce n’était pas rose, et qu’il fallait agir.

Depuis les Flamands revendiquent le séparatisme, disent qu’ils en ont marre de payer pour les Wallons, qui sont des gens arrogants, et qui parlent une langue incompréhensible.

Les Flamands prêchent un rapprochement avec la Hollande amie, et les Wallons avec la France copine. Ils ne se doutent pas que les deux pays ont assez d’em…. comme ça sans épouser les leurs.

Reste Bruxelles qui est aujourd’hui le Berlin de la langue Française en zone Wallone. C’est la clef de voûte d’une Belgique déchirée par la haine et l’incompréhension des uns vis-à-vis des autres. Cela va jusqu’à l’interdiction aux fonctionnaires Flamands de parler le Français même s’ils pratiquent la langue. 

N’oublions pas les 70000 Belges de langue Allemande, qui ne demandent rien à personne et qui comptent les coups en se demandant à quelle sauce on va les accommoder.

Encore heureux que la majorité des Belges soient catholiques, sinon on assisterait à une empoignade socio-religio-linguistique inextricable

Tous ces gens devraient méditer sur le dicton Helvétique, pays qui comme on le sait regroupe un nombre impressionnant d’ethnies, et de langues

« on s’entend très bien car on ne se comprend pas »







MY SECRETS |
melimelo |
francesondage |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mascara
| ARBIA
| hors-micro