• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 14 septembre 2007

SNCF,la pénibilité au travail.

14092007

image1.jpg

Alors que l’on parle de pénibilité du travail et de l’alignement des régimes de retraite pour les cheminots et autres employés du secteur public, je ne résiste pas au paisir de vour faire connaître pourquoi ces catégories de travailleurs revendiquent une retraite à 50 ans. Oui les cheminots travaillaient dur et dans des conditions parfois inacceptables. La chaleur, le bruit l’éloignement de sa famille méritaient bien une retraite précoce et une prime de charbon. Mais aujourd’hui qu’en est-il. L’avance des progrès sociaux a fait que le conducteur de train roule en complet veston, et qu’il est rarement éloigné de sa famille plus de douze heures compte tenu de la vitesse à laquelle vont les trains aujourd’hui. On est loin de la  »bête humaine ». Aujourd’hui encore, le cheminot à la prime de charbon (?)

Mais il y avait à l’époque ancienne des compensations que les cheminots  d’aujourd’hui n’ont plus. (voir photo).

Si on pouvait avant et juste après guerre rouler bourré, c’est aujourd’hui inacceptable et on le comprend. Mais pourquoi diable les cheminots n’ont pas fait agir le sacro saint avantage acquis, et revendiquer le droit de se taper un petit Ricard avant de conduire un TGV. Surtout quand on sait que les affiches placardées à l’époque et qui émanaient de  »La france kilométrique » ou de  »Cointreau » faisaient l’apanage de boissons alcoolisées, recommandaient de prendre un petit verre avant de prendre la route, disaient que le vin est la plus saine des boissons, qu’un buveur d’eau mourrait à 59 ans et qu’un buveur de vin mourrait à 65, que 87% des centenaires sont des buveurs de vin, et que le vin est le »lait des vieillards ».

Je n’invente rien.

Alors oui on comprend pourquoi les agent de notre prestigieuse SNCF revendiquent.

On veut les faire mourir avant l’âge. CQFD

 

 







MY SECRETS |
melimelo |
francesondage |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mascara
| ARBIA
| hors-micro